Concept architectural

LAMRAC a d’abord approché l’architecte Marc Dufour, de la firme CIMAISE-FBA, pour élaborer son projet de centre d'interprétation. L’équipe lui a demandé de concevoir un bâtiment intégré à son environnement. L'architecte a donc amorcé sa réflexion par une visite sur les sentiers du Marais.

Ce qui l'a frappé, c'est l'omniprésence et la diversité végétale. Dès lors, l’architecte a saisi ce qui serait la base du concept architectural : la cellule végétale. De forme irrégulière, le CIM, vu d'en haut, imite bien la forme d'une cellule : une rotonde traversée par un escalier zigzagant, représentant le noyau central et son ADN.

Comme la cellule, la construction permet les échanges avec l’extérieur tout en étant bien protégé des agressions. La partie nord est constituée de murs aveugles et d’une toiture réfléchissante. Elle abrite par ailleurs les fonctions plus privées du CIM : bureaux, salle mécanique, entreposage, etc.

La partie sud, pour sa part, forme un lieu d'échange avec la communauté et avec la nature. Vitrée et lumineuse, avec une toiture végétale et un mur solaire, cette zone est imprégnée des bienfaits du soleil et d’une magnifique percée sur le milieu naturel.