Programme d’intégration des arts à l’architecture

En 1961, le gouvernement du Québec a adopté une politique consistant à réserver un certain pourcentage du budget de construction d’un bâtiment public à la réalisation d’œuvres d’art précisément conçues pour celui-ci. Ces oeuvres tiennent compte de son architecture, de ses espaces intérieurs ou de son environnement, de la vocation des lieux et du type d’usagers.

L’artiste multidisciplinaire Christiane Patenaude a pensé et conçu pour le CIM une œuvre d’art en spirale composée d’une addition de 27 cercles installés dans le cylindre central du bâtiment. Il s’agit d’une schématisation de la vie représentant la diversité, la complexité et l’esprit du Marais. Chaque cercle comporte un unique point d’ancrage au mur, ce qui donne l’impression qu’ils sont temporellement magnétisés à la surface du cylindre. Les transparences et opalescences des cercles de verre se superposent différemment dans les déplacements, qu’ils soient vus d’en dessous, des côtés ou du dessus. L’acier inoxydable et le verre ont été choisis en fonction de leur durabilité et de leur potentiel recyclable.

Selon le dictionnaire des symboles, « la spirale, dont la formation naturelle est fréquente dans le règne végétal et animal, évoque l’évolution d’une force ». Dans sa symbolique d’expansion et de croissance reliée aux cycles de la vie, la spirale s’accorde pleinement avec la mission du CIM.